Bonjour. visiteurs jour : 2       Au président     Beauté santé     Infos loisirs     Ensemble      Jean      Informatique     Einstein     Santé corona English 

La relativité

Les zones d'ombre à éclairer.
Il semble que beaucoup de choses ont été oubliées

  Accueil - La relativité d'Einstein - L'éther - La relavivité de Galilé - Ondes - Sources -



   

Les précurseurs de Galilée

Avant de parler de Galilée, nous devons citer Copernic qui propose un système solaire avec le Soleil au centre et les planètes tournant autour, Nous devons citer Kepler qui remplace les cercles de Copernic par des ellipses et en déduit les lois du déplacement des planètes.
Giordano Bruno qui découvre que la démonstration de l'immobilité de la Terre par Aristote est fausse. Aristote ignorait les lois de l'inertie et croyait que lorsqu'on s'arrêtait de pousser un objet, celui-ci stoppait immédiatement son mouvement. Il prouvait l'immobilité de la Terre en disant que si on lâchait objet , pendant sa chute la Terre continuant à se déplacer, l'objet devrait tomber plus loin que la verticale de son point de départ, alors que si on faisait tomber quelque chose d'une table, il tombait au pied de la table.

Giordano Bruno remarqua que sur un bateau se déplaçant sous bonne brise, si la pipe de la vigie tombait du haut du mat, elle tombait au pied du mat, malgré le déplacement du bateau. Elle accompagnait le bateau pendant sa chute. Cela remettait en cause la démonstration d'Aristote.

Galilée eut l'occasion de réfléchir à cette observation, mais sans jamais citer Giordano, et pour cause! L'église catholique, religion d'amour prêchée par Jésus... avait brûlé vif pour hérésie.

La relativité de Galilée

Galilée sait donc qu'on corps qui chute accompagne le support sur lequel il se trouve. Ne pouvant évoquer Giordano, il se place dans la cabine du capitaine du bateau et observe que malgré le déplacement du bateau les mouches volent comme si elles étaient dans une pièce immobile, l'eau goutte verticalement, rien ne permet de se rendre compte que l'on est en mouvements. Il en déduit qu'un mouvement régulier est indétectable, il faut regarder par les fenêtre de la cabine, pour voir la côte qui défile. Il faut donc se comparer avec un autre référentiel et encore on ne peut savoir, s'il s'agit d'un autre bateau, si c'est nous ou l'autre qui se déplace, ou les deux.

Par contre si le bateau démarre, ou s'arrête ou encore s'il vire de bord on se rend compte du mouvement. Les objets en équilibre peuvent tomber. Ce ne sont pas des mouvements inertiels. La relativité du mouvement inertiel en ligne droite est trouvée
En faisant rouler des boules sur le sol réalise que sans frottement ces boules devraient rouler indéfiniment à la même vitesse. Sur le tapis très lisse d'une table de billard leur mouvement dure plus longtemps.


vues  594     En ligne actuellement :   2   Total des clics  14721