Bonjour. visiteurs jour : 47       Au président     Beauté santé     Infos loisirs     Ensemble      Jean      Informatique     Einstein     Santé corona English 

La relativité

Les zones d'ombre à éclairer.
Il semble que beaucoup de choses ont été oubliées

  Accueil - La relativité d'Einstein - L'éther - La relavivité de Galilé - Ondes - Sources -



   


La vitesse des ondes électromagnétiques


James Clerc Maxwell a utilisé la formule suivante pour calculer la vitesse des ondes électromagnétiques.
YoungJamesClerkMaxwell



Il utilise la permittivité diélectrique e0 et la perméabilité (magnétique) µ0. Indice 0 pour le vide.

Il a trouvé une vitesse correspondante à celle de la lumière ce qui lui a permis de vérifier que la lumière fait partie des ondes électromagnétiques. Dans un vide parfait ces constantes seraient nulles et la vitesse de la lumière infinie. Mais la lumière n’existerait pas ! Cette formule est rarement citée.

Ce qui est important, c'est que l'on trouve des valeurs justes pour la vitesse de la lumière avec des mesures utilisant l'électricité et le magnétisme. Ce n'est pas surprenant puisque l'on a compris que la lumière fait parti des ondes électromagnétiques, mais c'est la preuve que la matière joue un rôle et que l'hypothèse d'un support est bel et bien à envisager.

Il est amusant de noter que les physiciens ne parlent plus de photon mais de paquet d'ondes. C'est une façon d'abandonner la dualité onde particule ou plus exactement de remettre les particules à leur place qui est de transporter les ondes. Les remettre à leur place est judicieux, les supports des ondes transmettent les vibrations à leurs voisins sans quitter leur environnement local.

Le rejet de l'éther a été tel qu'actuellement alors que l'on sait que le vide est rempli d'une énergie gigantesque et de fluctuations dites quantiques, en langage ordinaire ce sont des ondes qui fluctuent, on continue à nier la présence de quelque chose dans le vide qui pourrait servir de support aux ondes électromagnétiques et gravitationnelles.

Les recherches pour quantifier la gravitation sont en bonne voies, elles tablent sur des cordes d'une énergie correspondante au quantum d'action de Max Planck qui se déplacent dans un nombre de dimensions supérieures à 4, et certains parlent d'espace pixellisé! Et bien des pixels d'une masse énergie égale au quantum d'action nous conviens très bien. Il leur suffit de vibrer pour transporter les ondes électromagnétiques et peut-être celles gravitationnelles (?). Il y a là un terrain de recherche qui pourrait déboucher sur des choses intéressantes et qui sait, un plus compréhensibles que réservées à de très rares initiés.

vues  177     En ligne actuellement :   1   Total des clics  17679